Le lien entre les matrices périnatales de Stan Grof et les planètes

Dominique LEVADOUX et Yves LENOBLE

 vous proposent à Paris quatre séminaires pour explorer

votre relation personnelle avec  l’univers psycho-énergétique des matrices prénatales en

relation avec la symbolique de Neptune, Saturne, Pluton et Uranus.

 

Outre l’exploration de chaque matrice, ces séminaires permettront à chacun :

– de découvrir quelle est sa symbolique planétaire dominante,

– de l’objectiver pour mieux se comprendre ainsi qu’autrui,

– d’engendrer la transformation d’une empreinte contraignante en une dynamique

évolutive.

Nous utiliserons des outils d’exploration psycho-corporelle,

pour entrer en contact avec les symboles vivants à l’intérieur de chacun

sous leur forme énergétique, corporelle, psychique, imaginaire et spirituelle.

Pour tous renseignements et inscriptions contacter

Dominique Levadoux :  levadouxdom@wanadoo.fr ou

Yves Lenoble :  lenobleyves@gmail.com

Dates : Les dimanche 17 mai – 7 juin  de 10h30 à 18h

ainsi que deux autres dimanches en octobre et novembre

Prix : 110 euros chaque séminaire (400€ les 4)

Lieu : Paris, à préciser ultérieurement

 

Les matrices prénatales 

Si vous souhaitez lire le texte de la conférence donnée à Source  le 12 décembre 2019

par Dominique Levadoux, cliquez ci-dessous

 

STADES MATRICES DE LA NAISSANCE 

 

L’hommage rendu par  Dominique Levadoux à André Barbault

J’avais 20 ans quand Raymond Abellio, le philosophe de la « Structure Absolue »,  me fit découvrir l’astrologie. Puis, je rencontrai Jean Cartertet , le Poète de l’astrologie. A la rentrée universitaire, je commençai des études de psychologie et une psychanalyse. Je fus rapidement écartelée entre la conception causaliste des freudiens et la connaissance qu’apportait le thème de naissance. C’est alors que je rencontrai André Barbault aux réunions du C.I.A. qui se tenaient  Boulevard St Germain. Son intelligence, sa culture et sa rigueur m’éblouirent. A l’époque, s’y côtoyaient avec amitié et estime Joëlle de Gravelaine, Michel Sokoloff, Raymod Abellio, Jean Carteret et tant d’autres. Je lus son « Traité d’Astrologie « et surtout  « De La Psychanalyse à l’ Astrologie » .

 

Ce dernier livre fut une révélation. Il me permit de comprendre que la dimension symbolique était une toile  de fond commune à la Psychanalyse et à l’ Astrologie. André Barbault avait eu une intuition géniale dans ce rapprochement. Ce livre apaisa pour moi le clivage entre mes études de psychologie, la psychanalyse et d’astrologie. Mais il ne le résolut pas pour autant.

 

La dimension causaliste de la science officielle ne permettait pas cette intégration. Les données de la Physique quantique n’étaient pas connues et ne sont d’ailleurs pas encore digérées aujourd’hui. Voulant donner des lettres de noblesse à l’Astrologie et la positionner comme science, il était inévitable que la vision causaliste perdure et prenne le pouvoir sur la recherche. On pourrait d’ailleurs tenter une interprétation des conflits si violents qui déchirèrent ensuite le monde astrologique. Ces conflits extérieurs n’étant que le reflet du conflit interne propre à chaque chercheur en astrologie. Conflit entre l’appréhension vécue d’une dimension a-causale et la nécessité d’en rendre compte en termes de causalité. J’imagine qu’André comme d’autres fut déchiré par ce conflit interne. L’astrologie mondiale où il excella lui permit sans doute de trouver une distance qui ne peut être prise de la même façon lorsque l’on se réfère à la psychologie individuelle. Sa vitalité, sa pugnacité et sa détermination étaient immenses. Nous nous sommes souvent rencontrés par la suite lors de congrès, de rencontres individuelles.

 

Quand j’établis le lien entre les quatre stades de la naissance selon Stan Grof et la symbolique des planètes Neptune, Saturne, Pluton et Uranus, il m’apporta son soutien et ses encouragements. J’étais en fait dans le droit fil  de son travail sur la Psychanalyse et l’Astrologie. Mais la nouvelle Psychanalyse dont il était question se référait aux origines et non plus à la croissance d’après la naissance. Ses paradigmes étaient ceux de l’Inconscient : correspondance, déplacement, analogie, condensation, atemporalité, acausalité.

Mon respect et ma reconnaissance à son égard est immense. Il fut un pionnier, un chercheur et un propagateur inlassable.

Merci André de tout ce que tu m’as apporté et m’apporte encore.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *