Les mythologies de Jupiter et de Pluton

Je vous propose cette semaine un voyage dans la mythologie de Jupiter et celle de Pluton qui dispose en ce moment de Jupiter, cette planète étant en Scorpion. Et je vous propose ce voyage d’exploration en compagnie de Joëlle de Gravelaine et de Pierre-Jacques Thibaud. Ils nous ont quitté mais, fort heureusement, ils restent présents par leurs écrits et leurs voix…

Je vous laisse apprécier le talent de ces merveilleux conteurs.

URL de la conférence de Joëlle de Gravelaine sur la mythologie de Jupiter

https://soundcloud.com/user-820689417/arrc-jupiter-joelle-de-gravelaine

 

URL de la conférence de Robert Jacques Thibaud sur la mythologie de Pluton

https://soundcloud.com/user-820689417/pluton-et-son-symbolisme-06a-pluton-le-dieu-invisible-rj-thibaud

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Approche d’une synthèse du thème par André Barbault

Approche d’une synthèse du thème par André Barbault

Conférence donnée aux 5èmes journées de l’ARRC le 20 mars 1994

Données des thèmes cités dans la conférence d’André Barbault

. Louis XIV né le 5/9/1638 à 11h11 à 78100 Saint Germain en Laye

. Napoléon né le 15/8/1769 11h à 21000 Ajaccio

. Maurice Chevalier né le 12/9/1888 à 2h à 75020 Paris

. Guillaume III d’Orange né le 14/11/1650 à 20h30 à La Haye (Pays Bas)

. François Mauriac né le 11/10/1885 à 4h à 33000 Bordeaux

. Guy de Maupassant né le 5/8/1850 à 8h à 76550 Tourville sur Arques

. Alfred de Musset né le 11/12/1810 à 11h à 75  Paris

. Annie Besant née le 1/10/1847 à 17h30 à Londres

. Charles de Foucauld né le 15/9/1858 à 17h à 67000 Strasbourg

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Faut-il utiliser la transplutonienne Eris ?

Faut-il utiliser la transplutonienne Eris ?

 

Les astrologues modernes ont intégré successivement à leur pratique Uranus, Neptune et Pluton, la Lune noire, Chiron. Etant donné la série d’événements plus surprenants les uns que les autres des dix dernières années, n’est-il pas temps d’intégrer la transplutonienne Eris à notre panthéon planétaire ? Pour tenter de répondre à cette question, je vous propose de croiser ce que nous savons d’Eris sur le plan astronomique et mythologique avec les événements survenus depuis 2005/2006, et plus particulièrement ceux survenus l’année dernière (2016) et  cette année (2017).

Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Les conférences de l’ARRC et de SEP HERMES progressivement en ligne sur Internet

Nous avons le plaisir de vous informer que les conférences des 7  congrès de l’ARRC (1990-1996)  et de 6 congrès SEP HERMES (1997-2003) vont être progressivement mise en ligne sur Internet.

Voici la conférence d’ouverture du premier congrès de l’ARRC consacré à Mercure et la communication. Elle était consacrée aux divers modes de communication. La psychothérapeute Dominique Levadoux lui avait donné pour titre

Souffle et communication

 

Voici la conférence que j’ai donnée sur la symbolique et les cycles de Mercure

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Jeanne Moreau et l’astrologie

Jeanne Moreau vient de nous quitter. Les journalistes ignorent sans doute qu’elle s’intéressait à l’astrologie.

Certains d’entre vous savent à quel point l’astrologie  comptait pour elle.

 

La célèbre comédienne avait accepté d’ouvrir en 1995 le congrès organisé par l’ARRC et le RAH fêtant le centenaire de la naissance de Dane Rudhyar.

En cliquant sur l’audio ci-dessous vous pourrez entendre cette Verseau Ascendant Taureau témoigner de tout ce que l’astrologie lui a apporté.

Ci-dessous la retranscription de l’audio :

Bonjour,

Je ne saurais entreprendre l’analyse de l’œuvre de Dane Rudhyar et de sa pensée. Je suis là comme étudiante, étudiante de la vie, et certainement, vous le connaissiez tous beaucoup mieux que moi. Certains d’entre vous ont basé leur recherche et leur relation au monde sur son astrologie, son expérience, sa philosophie. C’est justement ma vie et des épreuves successives – des naissances successives – qui m’ont amenée à Dane Rudhyar, vers la fin des années 70. Mais tout a commencé bien avant, dans les années 60, après une psychothérapie freudienne. Je m’étais alors plongée avec gourmandise dans Freud, et puis tout d’un coup j’ai réagi très violemment contre cette nouvelle autorité paternelle et je l’ai trahi avec Jung. Jung m’a amenée à l’étude des religions, et j’ai rencontré Mircea Eliade. Puis j’ai continué ma quête, et bien sûr j’ai lu bien d’autres auteurs. Vous savez tous comme moi : une fois qu’on est sur le chemin, on ne peut plus jamais revenir en arrière. L’astrologie, dans mon ignorance, était une façon de me rassurer, d’aller à la rencontre de quelqu’un dont le savoir saurait me traduire le destin mystérieux de mon thème, ce mandala auquel je ne comprenais rien. En bref, j’allais voir un astrologue pour savoir ce qu’il allait m’arriver. En 1977, j’étais à New York, et je  traversais un moment particulièrement difficile et tout à fait par hasard – on sait qu’il n’y a pas de hasard – j’ai lu en anglais « Vers une conscience planétaire » et « Préparations spirituelles pour un nouvel âge » de Rudhyar et j’y ai découvert une personnalité exceptionnelle, protéiforme, un homme qui avait des connaissances artistiques en peinture, en musique, un philosophe, un scientifique, et grâce à cette rencontre j’ai trouvé un chemin de lumière, et bien qu’il m’arrive encore d’en perdre les traces, je sais qu’il continue toujours quelque part. Et puis, comme tout bon guide, Dane Rudhyar m’a fait découvrir d’autres personnes, et j’ai rencontré beaucoup d’autres personnes – certaines sont ici – c’est pourquoi je suis avec vous aujourd’hui. J’ai une totale méconnaissance du langage astrologique ; comme je vous l’ai dit tout à l’heure, je suis une étudiante. Pourtant grâce à l’astrologie j’ai découvert la liberté, la responsabilité et c’est à la fois gratifiant et très souvent terrifiant.

J’aimerais vous lire juste un ou deux passages :

« Nous sommes au seuil d’un âge de synthèse mais, à moins que les êtres humains soient prêts à transcender l’individualisme égocentrique que notre société glorifie tant et apprennent à sentir et à vivre selon le sens le plus pur de la solidarité, le genre de synthèse dont l’humanité sera peut-être témoin pourrait bien être oppressive et d’un totalitarisme abrutissant. Je ne peux qu’espérer que ce livre suscitera chez un certain nombre d’esprits ouverts et sensibles le désir et la volonté de repolariser leur conscience, leur pensée et, en fait, leurs affections et leur allégeances afin qu’ils puissent se joindre aux individus créateurs qui, consciemment ou pas, oeuvrent librement, opiniâtrement, intensément avec amour – et certes avec humour aussi – pour la naissance d’un nouveau mode de vie et d’une nouvelle humanité. » (Vers une conscience planétaire).

 

Moi, je ne suis que comédienne et j’espère être fidèle à la pensée, à l’inspiration spirituelle de Dane Rudhyar et de ses disciples. J’essaie d’être fidèle à moi-même et de participer le plus étroitement possible, le plus généreusement et le plus honnêtement possible à notre évolution à tous. Maintenant, je vais vous écouter. Merci

 

Je vous laisse sur ces belles paroles.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Du nouveau du côté des Cahiers Astrologiques

 

José Gonzalez vient de m’informer de la mise en ligne sur son site www.astrointernational.com de tous les articles parus dans la revue des Cahiers Astrologiques d’Alexandre Volguine. Cette revue bimestrielle a publié 222 numéros de 1938 à 1982. La plupart de ces numéros sont introuvables. 357 auteurs se sont exprimés à travers près de 2000 articles durant les 44 ans qu’a duré la publication de cette revue. C’est une véritable mine qui est mise à la disposition des astrologues.

Hiéroz, Henri Fortin et Alexandre Volguine nous parlent au fil des articles des œuvres des Anciens, notamment celles de Ptolémée, de Morin de Villefranche, de Cardan et de Junctin de Florence.

On peut assister à travers la lecture des articles d’André et d’Armand Barbault au renouvellement de l’astrologie mondiale. On peut suivre également  la naissance et le développement de l’astropsychologie, de l’astrologie globale et de l’astrologie conditionaliste à travers les articles d’André Barbault, de Claire Santagostini, de Jean-Pierre Nicola, de Paul Colombet et de Francois Villée (Bernard Noël).

Merci à Gilbert Decamp et Gérard Lozie d’avoir pris le temps de numériser tous les numéros de cette revue. Merci à José Gonzalez de mettre ce trésor à notre disposition pour un prix somme toute modique (l’abonnement annuel pour consulter tous ces articles est de 60 euros).

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Le changement dans la continuité

La prévision politique par l’astrologie est un art difficile. Plusieurs astrologues vont s’en rendre compte une fois de plus et se mordre les doigts d’avoir établi leurs prévisions au seul vu du thème du candidat. Les thèmes individuels sont en réalité toujours subordonnés aux grands cycles de l’astrologie mondiale. Ne pas en tenir compte conduit à de lourdes erreurs. La sagesse consiste – je ne le répèterai jamais assez –  à ne pas faire publiquement des prévisions. Mais, dès que l’on tend un micro, peu d’astrologues sont capables de résister et de rester muet comme une carpe.

La prévision astrologique en matière d’élections est une affaire complexe. Elle nécessite de prendre en compte le cycle de la France très lié à Neptune qui compose avec Jupiter mais aussi avec Saturne. Elle nécessite aussi de prendre en compte le thème des partis (UMP/LR, Front National PS, Parti de gauche). Elle nécessite enfin de prendre en compte les thèmes des personnes composant les entourages.

Il était donc risqué de prédire la victoire de François Fillon, comme l’a fait  dans la version française de Playboy l’astrologue qui voulait enseigner l’astrologie à la Sorbonne… Une fois de plus cette astrologue va devoir faire son mea culpa. Elle trouvera, comme à l’habitude, de bonnes raisons dans le genre « j’ai oublié de prendre en compte Pluton opposé à Uranus ».

Essayons de prendre de la hauteur, ce qui permet de comprendre un peu mieux ce qui se passe.

Si on s’en tient au cycle de la France, on note qu’il n’y a pas de configurations majeures avec Neptune. Cela permet de supposer qu’il n’y aura pas de changements majeurs. Pas de VIème République…

Le PS est né sous de fortes configurations en 1971. Il est capable de métamorphoses comme on l’a vu à plusieurs reprises. Il a fortement contribué au développement du Front National qui a vu le jour  peu de temps après en 1972. Il est toujours important de penser ces deux partis l’un par rapport à l’autre.

L’UMP/LR est né en 17 novembre 2002 sous des configurations martiennes très clivantes. On le voit en permanence avec les oppositions Sarkozy/Juppé, Sarkozy/Fillon, Fillon/Copé et j’en passe. Tant que l’UMP/PR n’aura pas trouvé la véritable solution de ses clivages, il aura du mal à obtenir de bons résultats.  N’oublions pas cette vérité « Si  un royaume est divisé contre lui-même, il ne peut subsister ».

Le parti de gauche est né le 1er février 2009 au moment d’une conjonction Jupiter-Neptune. Affaire à suivre…..

Il convient aussi de prendre en compte les thèmes des personnes qui composent l’environnement de chaque candidat. Quand Valéry Giscard d’Estaing a été élu en 1974, deux personnes avaient des transits significatifs : Jacques Chirac  (Neptune sur l’amas Sagittaire)  et Michel Poniatowsky.  Ce mois-ci,  on pouvait voir dans le thème de Brigitte Macron des transits exceptionnels de Mars Jupiter et Uranus.

C’est à mon avis François Fillon qui a compris – mais trop tard – ce qui était en train de se jouer. Emmanuel Macron, a-t-il dit, c’est en fait « Emmanuel Hollande ». Je n’irai pas jusqu’à dire qu’Emmanuel Macron est le « Medvedev » de François Hollande car le vainqueur du premier tour a une forte personnalité. Mais, malgré tout, il y a quand même un peu de cela car l’habileté de François Hollande est légendaire et on en a encore ici un merveilleux exemple.

J’ai longtemps pensé que François Hollande serait réélu. Il avait été élu président trente ans après François Mitterand. Or ce dernier avait été réélu en 1988 en effectuant une ouverture au centre. Je pensais qu’il en serait de même en 2017. François Hollande, pour les raisons que l’on sait, était incapable de se représenter. Alors, consciemment ou inconsciemment, il s’est choisi Emmanuel Macron pour le remplacer. N’a-t-il pas dit « Emmanuel Macron, c’est moi » (cité par Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans Un Président ne devrait pas dire cela). Et c’est son poulain qui a réalisé de manière magistrale l’ouverture au centre. A mon sens, même si apparemment il y a des points communs avec 2002, en réalité nous sommes dans une situation plus proche de 1988. Saturne oblige.

Le 11 décembre plusieurs astrologues de l’école Agapé discutaient élections autour d’un bon repas. Solange de Mailly Nesle pensait que la gauche repasserait mais elle ne voyait pas comment. Nous fûmes plusieurs à lui souffler que ce pourrait être Emmanuel Macron qui était quand même très lié à la gauche…

Comme, à chaque élection, nous avons eu droit à une belle pièce de théâtre. Elle est encore plus réussie que celle de 1974. Le scénario de la pièce a été bien écrit. Les acteurs ont été bons. Bravo les artistes…. La droite qui croyait l’élection imperdable n’a rien vu venir… Ce n’est plus Jacques Chaban Delmas la victime. C’est François Fillon. Mais c’est toujours un natif des Poissons.

P.S. Une accolade entre Emmanuel Macron et François Hollande qui en dit long. Elle a eu lieu voici deux mois seulement lors du dîner annuel du CRIF.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/au-diner-du-crif-hollande-tape-la-bise-a-macron-et-hamon_1882037.html

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

De l’invention du ciel par les Grecs par Pascal Charvet

Conférence donnée au congrès Sep Hermès “La croix des signes fixes” 25-3-2000

De l’invention du ciel par les Grecs

               et des mythes assignés par eux aux quatre signes fixes

Pascal Charvet

 

Il y a quelque paradoxe à venir parler devant vous de l’invention du ciel par les Grecs, lorsque l’on sait que pour le bassin méditerranéen, les documents astronomiques ou astrologiques les plus anciens qui nous soient parvenus sont d’origine babylonienne, et remontent, pour le moins, à la fin du troisième millénaire avant notre ère. Mais nous maintiendrons ce titre un peu provocateur, en nous attachant à faire apparaître la profonde transformation que les Grecs ont opérée par rapport à l’héritage babylonien et, dans cette optique, nous traiterons plus particulièrement de cette période qui va du IVe au IIe siècle av. J. C., où le ciel et les figures stellaires se sont fixés une fois pour toutes dans notre monde occidental. Et, au sein de cette mise en forme harmonieuse du cosmos, mythologique et astronomique à la fois, nous observerons la fonction symbolique qui fut alors assignée aux quatre signes fondamentaux, les plus anciennement attestés, ceux que Ptolémée nommera les signes solides : le Taureau, le Scorpion, le Lion et le Verseau qui marquaient respectivement, près de quatre mille ans avant notre ère, les équinoxes du printemps et de l’automne et les solstices d’été et d’hiver. Nous limiterons cependant notre propos à ces grands archétypes originels, laissant à l’astrologue le soin d’en affiner la symbolique au travers des innombrables configurations des astres et des signes.

 

Continuer la lecture

Publié dans Histoire de l'astrologie | Laisser un commentaire

Les effets de la rétrogradation d’Uranus

Anne Vigliengo vient de nous quitter.

En guise d’hommage, voici le texte d’une de ses premières interventions publiques. Il date de mars 1997 et porte sur les effets de la rétrogradations d’Uranus.

 

Je voudrais vous proposer aujourd’hui, le fruit d’une réflexion autour des effets de la rétrogradation d’Uranus. Cette réflexion n’est bien sûr qu’un point de vue, qui m’a été en partie inspiré par les travaux de Marcelle Senard, travaux qui constituent un de mes axes de recherche privilégié actuellement.

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

L’arbre généalogique du milieu astrologique français

Larbre généalogique du milieu astrologique français

Yves Lenoble

Rares sont les astrologues français à sintéresser au milieu astrologique sous langle généalogique. Pourtant cette approche est riche denseignements. Je voudrai profiter de ce congrès pour explorer avec vous notre passé. Il est important de « se souvenir », de nous rappeler doù nous venons, dêtre conscient de ce que nous avons reçu pour à notre tour transmettre lhéritage en le faisant fructifier selon nos talents et les besoins de notre époque.

Continuer la lecture

Publié dans Astrogénéalogie | Laisser un commentaire